Panneau solaire thermique ou chauffe eau solaire

Le panneau solaire thermique, que l’on appel également chauffe eau solaire, utilise les rayons émis par le soleil pour produire de la chaleur contrairement au panneau photovoltaïque qui lui va produire de l’électricité.

Fonctionnement du panneau solaire thermique

Le principe de fonctionnement du chauffe eau solaire est de faire circuler un fluide caloporteur entre les panneaux thermiques qui sont installés sur le toit et un ballon d’eau chaude sanitaire. Les panneaux font office de four thermique et vont permettre d’élever en température le fluide caloporteur qui serpente tout le long. Celui-ci est ensuit acheminé vers le ballon d’eau chaude soit grâce à l’aide d’une pompe, soit par gravité. Il est également possible d’utiliser cette production de chaleur pour un chauffage comme le plancher chauffant ou des radiateurs basse température.

On trouve principalement deux types de panneaux solaires thermiques :

  • Capteur vitré : les rayons du soleil passent à travers une plaque de verre pour frapper une plaque de métal noire. Cette plaque va ensuite transformer les rayons du soleil en chaleur qui restera piégée à l’intérieur du panneau. Cette chaleur est ensuite transmise par conduction au fluide caloporteur.
  • Tube sous vide : l’utilisation est quasiment identique au capteur vitré si ce n’est que l’utilisation d’un tube sous vide permet de diminuer les déperditions par convection grâce à une meilleure isolation.

Installation d’un chauffe eau solaire

Un chauffe eau solaire est constituée de plusieurs éléments et peut être faite de plusieurs façons.

Le chauffe eau solaire permet une belle économie d'argent
  • Les panneau solaires qui captent le rayonnement du soleil afin de chauffer un fluide caloporteur situé dans le circuit primaire.
  • Le ballon de stockage dans lequel circule le liquide caloporteur via un échangeur thermique (généralement un tube de cuivre). L’échangeur thermique peut également se trouver en dehors du ballon.
  • Un chauffage d’appoint pour pallier au manque d’énergie fournie par les panneaux solaires. Ce chauffage peut être une résistance électrique, un circuit secondaire alimenté par une chaudière, …
  • Un vase d’expansion sur le circuit primaire dans lequel circule le fluide caloporteur. Il permet de compenser la dilatation de celui-ci et d’éviter tout problème de surcompression. Si le circuit est fermé, il faut impérativement une soupape de sécurité.
  • Une pompe sur le circuit primaire qui permet de faire circuler le fluide caloporteur.

Cette technique des production d’eau chaude est très proche de celle de la pompe à chaleur.