Panneau solaire photovoltaïque

Le panneau solaire photovoltaïque transforme directement la luimière émise par le soleil en énergie grâce aux cellules photovoltaïques qui le constituent. Cette technique est celle qui est la plus répendu car elle permet de produire de l’énergie même par temps froid, ce qui n’est pas possible avec le panneau solaire thermique. Chaque panneau photovoltaïque est constitué de cellules qui délivrent une tension comprise entre 0,5V et 0,6V et qui assemblées fournissent une tension normalisée de 12V.

Fonctionnement du panneau photovoltaïque

Les cellules photovoltaïques sont des semi-conducteurs constitués de deux couches de Silicium. La première couche est dopée avec du Bore, c’est à dire qu’on a ajouté au Silicium des impuretés de Bore afin d’en modifier les propriétées électrique et obtenir une zone positive (Zone P). L’autre couche de Silicium est quant à elle dopée avec du Phosphore afin d’obtenir une zone négative (Zone N). Lorsqu’une particule de lumière, que l’on appel photon, vient frapper la celulle photovoltaïque, l’énergie de celle-ci va créer une paire d’électrons-tours. Les atomes alors chargé de façon positive vont migrer vers la Zone P et les électrons vers la Zone N. Il existe alors une différence de potentiel entre ces deux zones ce qui créé un courant électrique.

Sur le marché, on trouve différentes sorte de panneau photovoltaïque ou plutôt de cellule :

  • Monocristalline : ceux sont les cellules qui aujourd’hui possèdent le meilleur rendement. Il se situe entre 15% et 22%
  • Polycristalline : de qualité un peu moins bonne, elles ont un rendement qui ec situe entre 10% et 13%. Elle sont aussi moins onéreuse que les monocristalline
  • Amorphe : ceuw sont les cellules les moins chères du marché. Leur prix est très faibles en comparaison des autres mais leur rendement aussi puisqu’il se situe entre 5% et 10%

Le rendement correspond à la puissance que l’on obtien en sortie en comparaison de celle qui arrive sur notre panneau photovoltaïque. Par exemple, si une puissance de 2000W touche le panneau, alors avec une cellule monocristalline, on peut obtenir en sortie une puissance comprise en 300W et 440W.

Installation de panneau photovoltaïque

Il existe deux façons d’installer des panneaux photovoltaïques. La plus fréquemment utilisée est de se raccorder sur le réseau de EDF pour revendre l’électricité que l’on produit car les prix d’achat de l’énergie sont inférieur au prix de revente, mais on peut aussi installer ses panneaux solaires pour produire sa propre électricité afin d’être autonome.

Raccordement au réseau

le photovoltaïque pour stopper la pollution

Lorsque le panneau photovoltaïque produit de l’électricité, c’est sous forme de courant continue, c’est pourquoi il faut installer un onduleur. C’est un boîtier électronique qui va transformer l’électricité que les panneaux vont produire afin qu’elle réponde exactement aux normes du réseau EDF (220V – 50Hz). Un deuxième compteur électrique sera également installé à votre domicile pour comptabiliser les kilowatts que les panneaux auront produit et fourni à EDF.

Des sécurités devront également être mise en place afin de protéger votre installation. Entre les panneaux et l’onduleur on trouve un sectionneur spécial photovoltaïque et derrière l’onduleur, un disjoncteur différentiel.

Montage autoconsommation

L’autoconsommation s’inscrit dans une démarche écologique. L’objectif étant de consommer l’énergie que l’on produit plutôt que de l’acheter à EDF. Cela implique de changer ses habitudes afin de faire tourner ses équipements électriques lors des plus grosse périodes de production d’énergie (généralement entre 11h et 16h). L’excès de production peut éventuellement être stocké dans des batteries de manière à pouvoir puiser dedans lorsque les panneaux solaires ne produisent plus d’énergie. Enfin, si les batteries sont vides et que l’habitation consomme, les besoins seront alors couverts par le réseau EDF.